Certaines gendarmeries protègent t’elles des trafiquants de drogue ?

                                                    
                                                              ''Cette histoire est réelle elle se déroule en Normandie''
                   
Début 2015, Nous sommes allés déposer plainte pour un trafic de drogue dans une gendarmerie.
Quand G.J (mon ex petit ami) m'a fichue dehors en plein hivers, en récupérant mes affaires j'ai trouvé les petits objets qu'il utilisait pour se remplir le pif d'héroine. Petites cartes de tel, papiers alu, etc.  J'étais avec mon père qui me dit d'appeler illico les gendarmes 'et surtout de ne pas laisser nos empreintes'.
Nous nous sommes dit. Ils vont enquêter sur le trafic dont il est responsable 'une fois de plus' !
''Dans l'appartement il y avait la mère de G.J. '' (notoriété)

'''Bizarrement''', les gendarmes rappel tout de suite la mère de GJ ('sur son portable')! Et discute un moment au tel avec elle.
ils ont aussi appelé le père le chef des pompiers !
À moi et mon père, ils nous demandent d'aller à la gendarmerie de P. D'O en début d'après-midi "avec les objets trouvés".
Plutôt que de venir perquisitionner.
                                                              Nous arrivons dans cette gendarmerie sûres de nous.
Et là, que voit-on
? pas lui G.J majeur et vacciné.
Non, (Le père, chef des pompiers et la mère, pharmacienne)
L'IGGN ne répond pas à ça
À qui ils rendent les accessoires du drogué et hop salut. L'IGGN ne répond pas à ça
                """""""Pourquoi n'ont t'ils pas convoqué G.J le trafiquant et consommateur ???""""""
Nous, ils nous disent de rester pour soit-disant nous entendent.
Et là, nous nous sommes fait engueuler mais, comme jamais on nous avait engueulé.
Liggn me dit l'enervement dont vous avez fait preuve FAUX
De vrais (f..) 
dès que mon père disait un mot c'était 2 ou 3 gendarmes qui répliquaient méchamment. "il n'y avait soi-disant pas de matière"
Nous sommes allés dans cette gendarmerie pour qu'ils enquêtent, perquisitionnent, pas pour nous dire, 'il n'y a pas de matière, dégagez'
Nous avons fermés notre bec et nous sommes partis dégoûtés sous la menace d'une garde à vue. Nous, nous avons toujours été courtois
Plus grave encore L'IGGN que nous avons prévenu aussitôt par courrier recommandé, nous réponds qu'il n'y a absolument rien d'anormal ! la, oui c'est grave.

Car nous avions signalé qu'en 2012 une perquisition chez les parents de ce type avait eu lieu et très positive pour les gendarmes.
'''P.D'O n'était pas la seule sur le coup!''' Saisie d'une balance, cannabis, etc. Mais aussi son tel portable !
Car si, l'iggn avait enquêté, 'autrement', (pas en allant demander à P.D'O) la, ils auraient découvert cette vérité de 2012 car tout le village était au courant et l'autre gendarmerie qui a enquêté ce jour-la aussi.
Cette affaire avait déjà à l'époque était étouffée!!! Rien, aucune poursuite (Notoriété oblige) la aussi G.J disait (je me soigne)
Quand je dénonce ça, (pas de réponse). Alors qu'il suffirait d'enquêter discrètement sans passer par P.D'O, pour en avoir la preuve.
Partialité ? Passe-droit ? Corruption ? je ne sais pas. Pourquoi protéger ces gens ? Leur profession ? ha bon !
Donc,  là j'ai fait appel à un privé qui a réussi à faire tomber ce Monsieur G.J mais, pas avec la gendarmerie de P.D'O les protecteurs. Non, avec une autre gendarmerie. Impartiale celle-la !

TROUVEZ VOUS NORMAL QUE CE SOIT À MOI DE PAYER 2500 EUROS de detective privé?

                                               
                 Non et c'est scandaleux.
Ici, certains trafiquants de drogue sont protégés ?
                                                     Ils peuvent vendre, consommer.
                         Tant qu'il ne sortent pas du secteur il sont tranquilles.

    (ici)  Vous voyez que même si vous vous faite chopper (comme fils à papa) et bien vous ne risquez pas grand-chose.
    (ici)   C'est incroyable, sur la condamnation que nous a donné le tribunal RIEN sur le trafic rien sur les 9000€!
  3 mois de sursis pour 1 demi kilo d'héroine!!!!!!!!
                                                                   'Dans la chambre de mon bébé' !
                                                        Attention, ce n'est pas monsieur tout le monde.

Attention ce type est ambulancier, il est toujours chez les pompiers, personne ne bouge le petit doigt !


On nous demande de respecter ''l'autorité'' mais, ne faudrait t'il pas commencer par supprimer tous ces passe-droits?
Car, il n'y a malheureusement pas qu'avec la gendarmerie que les portes s'ouvrent plus facilement pour ces gens (mais ça, ...)

Pour les courriers envoyés
-La prefecture, pas de réponse.

-Le chef des gendarmeries 'par ici', pas de réponse.
-Le patron de toutes les gendarmeries, pas de réponse.

-L'IGGN, (2017) à qui j'ai envoyé la condamnation pour trafic de drogue: Réponse contradictoire.
Puisque d'un coté le général de division D Q dit que les gendarmes en 2015 ont bien fait leur travail et de l'autre l'inverse !
Que les gendarmes auraient pu exploiter plus rapidement les élements que je leur ai transmis et il en tire toutes les consequences.
(La, je ne comprends pas.....
il en 'tire' toutes les 'consequences' ?)

                                                               
                                                                                 
P Ellevitan

 l'article 10 de la CEDH dit que toute personne a droit à la liberté d'expression. La liberté d'expression est le droit reconnu à l'individu de faire connaître le produit de son activité intellectuelle à son entourage.
Il n'y a pas de diffamation, pas de nom. cette histoire est bien réelle. Je ne suis pas un anonyme. Contact :      p1967@perso.be